Les exportations de téléphones portables et de smartphones de la Chine vers la Russie en juillet se sont élevées à 312 millions de dollars, soit 77 % de plus qu’en juin. Ceci est rapporté par RBC en référence aux données douanières chinoises.

Malgré une croissance importante, les exportations n’ont pas encore atteint les niveaux d’avant la crise. Les exportations de juillet sont inférieures de 29 % à celles de la même période en 2021.

Dans le même temps, en janvier et février 2022, les exportations étaient nettement supérieures à celles de la même période en 2021 : 657,6 millions de dollars et 424,9 millions de dollars, respectivement, contre 437 millions de dollars et 370 millions de dollars un an plus tôt. Autrement dit, les exportations de juillet ont déjà approché les niveaux pandémiques, mais sont encore loin des niveaux d’avant la crise.

Le printemps, en raison d’événements bien connus, s’est avéré le plus désastreux : en mars, les exportations sont tombées à 213 millions de dollars, et en mai à 151,4 millions de dollars.

Les sources de RBC attribuent la hausse des exportations à la stabilisation du marché : les entreprises sortent du « mode attente » conditionnel. La logistique s’améliore également, revenant à la prévisibilité. Cependant, cela n’empêchera pas le marché russe des téléphones portables et des smartphones d’afficher une baisse significative. Elle, selon Kirill Kosciuszko, directeur marketing de la division MDD de Merlion, sera d’environ 20 %. Cependant, cela aurait pu être pire : les exportations auraient pu chuter de 35 à 40 % par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.