Google verse chaque année d’énormes sommes d’argent à Apple, Samsung et à d’autres fabricants d’électronique pour maintenir illégalement son titre de plus grand moteur de recherche au monde. Cela a été annoncé à un juge fédéral américain par un représentant du ministère de la Justice du pays à la veille, rapporte Bloomberg .

Source de l'image : mélange de photos / pixabay.com

Source de l’image : mélange de photos / pixabay.com

Le porte-parole du ministère de la Justice, Kenneth Dintzer, n’a pas donné de montants exacts, mais a qualifié d' »énormes » les paiements effectués par Google pour rester le moteur de recherche par défaut sur tous les appareils mobiles et la plupart des navigateurs aux États-Unis. « Google investit des milliards dans les paramètres par défaut en sachant que les gens ne les modifieront pas », a déclaré M. Dintzer au juge Amit Mehta lors d’une audience à Washington.

Les contrats conclus par Google ont constitué la base du procès antitrust du département américain de la Justice contre l’entreprise : selon le département, le défendeur cherche à maintenir son monopole de facto sur la recherche en ligne en violation de la loi. Un procès à grande échelle sur le procès ne se déroulera que l’année prochaine, et l’audience d’hier était de nature préliminaire : les parties ont exposé leurs positions concernant les activités de Google.

Source de l'image : succo/pixabay.com

Source de l’image : succo/pixabay.com

Le porte-parole de Google, John Schmidtlein, a déclaré que les plaignants jugeaient mal le marché en se concentrant sur les très petits concurrents de l’entreprise dans Bing et DuckDuckGo, tandis que les vrais concurrents sont TikTok, Meta * , Amazon, Grubhub et d’autres ressources sur lesquelles les gens recherchent des informations. . Les parties ont convenu que la clé du succès du moteur de recherche est l’accès à des données à jour sur les requêtes des utilisateurs – tandis que Google reste sous le contrôle du navigateur Chrome le plus populaire au monde et du système d’exploitation mobile Android le plus populaire.

Le porte-parole du ministère de la Justice, Dinzer, a à son tour noté que Google a des contrats pour faire de son service de recherche le service par défaut sur les produits Apple, Samsung et Motorola ; des accords similaires existent avec trois opérateurs américains : AT&T, Verizon et T-Mobile. Dans le même temps, le moteur de recherche Microsoft Bing est utilisé par défaut dans le navigateur Edge et sur les tablettes Amazon Fire. Selon M. Dinzer, les contrats de Google font de l’entreprise la « porte d’entrée » par laquelle la plupart des gens trouvent des sites sur Internet, et ils sont également dissuasifs pour les concurrents qui ne peuvent pas se développer à l’échelle pour défier le leader du marché.

* Inclus dans la liste des associations publiques et des organisations religieuses à l’égard desquelles le tribunal a pris une décision définitive de liquidation ou d’interdiction d’activités pour les motifs prévus par la loi fédérale n° 114-FZ du 25 juillet 2002 « Sur la lutte contre les activités extrémistes ». « 

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.