Meta * Platforms (propriétaire de Facebook * , Instagram * et WhatsApp) a dissous l’équipe d’innovation responsable, dont les spécialistes étaient engagés dans l’identification d’éventuels problèmes dans les nouveaux produits. La future carrière des employés du ministère est toujours en question, rapporte le Wall Street Journal (WSJ).

Source de l'image : Mark Zuckerberg

Source de l’image : Mark Zuckerberg

La division employait deux douzaines d’ingénieurs, d’éthiciens et d’autres experts qui travaillaient en étroite collaboration avec les développeurs de nouveaux produits en interne, ainsi que des spécialistes externes de la confidentialité, des universitaires et des utilisateurs finaux pour identifier et résoudre les problèmes potentiels avec les nouveaux produits et d’autres changements sur Facebook. plateformes * et Instagram * .

Le porte-parole de Meta * , Eric Porterfield, a assuré au WSJ que l’entreprise restait attachée aux objectifs de l’équipe et que la plupart de ses employés continueraient à travailler dans d’autres départements de Meta * , bien qu’ils ne soient pas garantis de nouveaux emplois. Il a également ajouté que les ressources consacrées aux questions de sécurité et d’éthique seront demandées dans les unités chargées de tâches spécifiques.

En début d’année, la responsable de l’innovation responsable, Zvika Krieger, a démissionné de Meta * . Peu avant son départ, elle a déclaré que ses subordonnés faisaient le plus d’efforts dans l’entreprise pour mettre les produits de l’entreprise en conformité avec les normes éthiques – cela nécessitait une interaction avec plus d’une centaine d’équipes de développement de produits. En particulier, des experts en innovation responsable ont proposé de supprimer le filtre du service de rencontres pour inclure ou exclure les représentants de certaines races, et d’autres services de rencontres ont ensuite suivi cet exemple.

* Inclus dans la liste des associations publiques et des organisations religieuses à l’égard desquelles le tribunal a pris une décision définitive de liquidation ou d’interdiction d’activités pour les motifs prévus par la loi fédérale n° 114-FZ du 25 juillet 2002 « Sur la lutte contre les activités extrémistes ». « 

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.