Le NAMI Research Automobile and Automotive Institute a présenté la version finale des règles de certification des moyens électriques de mobilité individuelle, qui comprennent les scooters électriques, les monoroues et d’autres appareils.

La première version de GOST a été présentée ce printemps. Selon le document, le ministère de l’Industrie et du Commerce souhaite certifier tous les scooters électriques et autres moyens électriques de mobilité individuelle importés en Fédération de Russie. Deux exigences de base : une limite de vitesse fixée en usine à 25 km/h et un freinage automatique dans les « zones lentes ».

Le mode dit piéton devrait réduire automatiquement la vitesse à 8 km/h dans les parcs, places et autres lieux très fréquentés. Les données de position seront déterminées par les satellites. En même temps que la vitesse diminue, le phare s’allume.

Les scooters électriques capables d’accélérer à plus de 25 km/h seront homologués en tant que cyclomoteurs ou motos, c’est-à-dire qu’ils auront besoin d’un permis de catégorie M ou A pour les conduire.

La proposition d’introduire un signal sonore obligatoire lors de la conduite et d’ajouter des réflecteurs oranges aux scooters électriques a été rejetée par NAMI.

GOST devrait être approuvé en septembre 2023, cependant, le département des transports de Moscou s’attend à ce qu’il commence à fonctionner cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.