La NASA ne laisse pas espérer jusqu’à fin septembre de lancer une fusée SLS avec le vaisseau spatial Orion vers la Lune. La fuite détectée dans le canal d’alimentation en hydrogène liquide des réservoirs de carburant du premier étage a été éliminée. Les ingénieurs de la NASA ont remplacé les joints et se préparent à tester la connexion pour détecter les fuites. S’il n’y a pas de fuites, l’équipe de départ commencera à tester les réservoirs avec du carburant cryogénique le 17 septembre.

Source de l'image : Joel Kowsky / NASA

Source de l’image : Joel Kowsky / NASA

Malgré de nouveaux problèmes de fuites d’hydrogène liquide lors du ravitaillement de la fusée, identifiés lors des préparatifs du lancement le 3 septembre, il a été décidé de réparer le lanceur directement sur le pas de tir, et non dans l’atelier de montage. Ce gain de temps a sauvé la fusée du prochain « test de transport » et a permis de maintenir la préparation au lancement en septembre.

Auparavant, la NASA fixait deux jours de lancement – les 23 et 27 septembre avec des fenêtres de 2 heures et 70 minutes, respectivement. On peut supposer que le test de ravitaillement de tous les réservoirs de la fusée SLS avec du carburant cryogénique le 17 septembre se transformera en douceur en préparatifs pour le lancement le 23 septembre. S’il n’y a pas de fuites, il ne servira à rien non plus de vidanger le carburant.

La fusée SLS avec le vaisseau spatial Orion doit voler dans le cadre de la mission Artemis I (« Artemis I »). Il s’agit de la première mission de moins d’une douzaine de missions de vol dans le cadre du nouveau programme lunaire de la NASA. Le lanceur est censé livrer le vaisseau spatial Orion sans pilote sur l’orbite de la Lune. Après avoir survolé la Lune en orbite haute, le vaisseau doit retourner sur Terre et plonger dans l’océan. La tâche principale de la mission, en plus de vérifier l’état de préparation de l’ensemble de la plate-forme, est de tester la capacité de survie d’Orion lors de son entrée dans l’atmosphère terrestre à des vitesses « interplanétaires » élevées.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.