La NASA a annoncé un ajustement du calendrier des tests de la fusée SLS avec ravitaillement cryogénique et du lancement de la mission Artemis I. Le ravitaillement d’essai de la fusée aura lieu au plus tôt le 21 septembre, et les fenêtres du 27 septembre et du 2 octobre sont sélectionnées pour le lancement vers la Lune.

Source de l'image : Joel Kowsky / NASA

Source de l’image : Joel Kowsky / NASA

Une autre tentative de la NASA de lancer le lanceur SLS avec le vaisseau spatial Orion vers la Lune a échoué le 2 septembre après la découverte d’une fuite d’hydrogène liquide au point de connexion de la conduite principale de carburant à la fusée. Au cours du week-end, les ingénieurs de la NASA ont terminé la réparation de cette unité de distribution de carburant, en remplaçant les joints d’étanchéité dans le canal principal et dans le canal de purge. Ce nœud a déjà été réparé dans l’atelier de montage, mais il ne peut être testé que dans des conditions d’alimentation en carburant surfondu sur une plate-forme mobile sur le pas de tir du cosmodrome.

La NASA a décidé de réparer le nœud du port spatial sans transporter la fusée au hangar. Les essais de l’unité de ravitaillement étaient attendus le 17 septembre. Maintenant, il a été décidé de décaler la date du test au 21 septembre afin que l’équipe de lancement ait plus de temps pour se préparer et se reposer (l’équipe travaille en mode urgence depuis fin août). Par conséquent, la date de la prochaine tentative de lancement du lanceur SLS ne sera pas le 23 septembre , comme on le pensait auparavant, mais le 27 septembre. La deuxième date de sauvegarde avec une fenêtre de 106 minutes a été choisie en octobre, plus précisément – le 2 octobre.

Les deux nouvelles dates nécessitent une recertification du système d’abandon. Traditionnellement, une telle autorisation était accordée pendant 25 jours après l’installation des batteries pour le système d’arrêt d’urgence et ses tests avant vol. Ces travaux ne peuvent être effectués que dans l’atelier de montage. La dernière fois que le système d’abandon de vol de la fusée SLS pour la mission Artemis I a été testé et validé le 14 ou 15 août. Pour prolonger la période de certification, la NASA a déposé une demande, qui n’a pas encore reçu de réponse.

En plus d’étendre la certification du système d’abandon, la NASA doit convenir de nouveaux horaires de vol. Ainsi, le lancement de la mission commerciale Crew-5 vers l’ISS est provisoirement prévu pour le 3 octobre, au cours duquel une cosmonaute russe, à savoir Anna Kikina, volera pour la première fois sur le vaisseau spatial SpaceX Crew Dragon. Peu de temps après, une mission devrait ramener l’équipage de Crew-4 sur Terre. La NASA doit déterminer le degré d’impact de certaines missions sur d’autres dans une période de temps sélectionnée.

La mission Artemis I est d’envoyer le vaisseau spatial Orion sur un vol sans pilote autour de la lune. C’est le premier échelon de l’échelle qui ramène l’homme sur la lune. Le vaisseau spatial Orion a déjà volé en orbite, mais un autre test après son retour de l’orbite lunaire est une étape de test nécessaire associée à des vitesses de rentrée plus élevées. Si le vol est réussi, les astronautes voleront à bord d’Orion lors de la prochaine mission Artemis II, et l’atterrissage sur la Lune aura lieu lors de la mission Artemis III en 2025.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.