Selon DataCenter Dynamics , l’entreprise agroalimentaire américaine Cargill a développé le fluide caloporteur submersible NatureCool 2000 , qui est une alternative plus respectueuse de l’environnement aux formulations dérivées d’hydrocarbures, puisqu’il est composé à 90% d’huiles végétales. Les développeurs soulignent que puisqu’il est obtenu à partir de plantes avec du carbone naturellement « lié », il peut être qualifié de neutre en carbone. De plus, la nouveauté est biodégradable.

Source de l'image : Robert Anderson/unsplash.com

Source de l’image : Robert Anderson/unsplash.com

Dans le même temps, les performances de NatureCool 2000 ne sont pas seulement inférieures aux alternatives synthétiques les plus avancées, mais les dépassent également en termes de transfert de chaleur de 10 %. De plus, le liquide répond à toutes les normes de sécurité nécessaires. En particulier, on dit que le point d’éclair est de 325°C, et que le liquide lui-même s’éteint une fois la source de chaleur retirée, alors que les liquides synthétiques traditionnels dans ce cas peuvent continuer à brûler.

Source : Cargil

Source : Cargil

On sait que Cargill a déjà rejoint l’initiative Open Compute Project, avec des membres de l’équipe de l’entreprise alimentaire prenant une part active au développement des spécifications LSS submersibles. Cargill maîtrise progressivement le créneau des produits pour le data center, même si jusqu’à présent ce profil d’activité n’est pas le principal pour l’entreprise.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE. | Peut-on mieux écrire ? Nous sommes toujours heureux de nouveaux auteurs .

Sources:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.