LG Electronics (LG) a annoncé de nouvelles avancées dans l’organisation de la transmission de données dans la gamme des térahertz (THz). Un pas de plus vers l’ère des communications mobiles de sixième génération (6G).

Source de l'image : LG

Source de l’image : LG

Par rapport aux services 5G actuels, les réseaux 6G pourront prendre en charge des débits de données plus élevés avec une latence plus faible et une fiabilité améliorée. La technologie 6G sera un élément clé de l’Ambient Internet of Everything, un nouveau concept visant à améliorer l’environnement de vie et d’affaires.

Pour les réseaux 6G, la possibilité d’utiliser le spectre térahertz est envisagée. Cependant, il existe un certain nombre de difficultés: le fait est que dans cette plage, il y a des pertes de puissance importantes lors de la transmission du signal, et la plage n’est pas trop grande.

Pour résoudre le problème, LG a développé un amplificateur spécial (jusqu’à 20 dBm) capable de générer des signaux stables dans la gamme de fréquences de 155 à 175 GHz. Des tests effectués ce mois-ci à l’Institut Fraunhofer HHI de Berlin (Allemagne) ont montré que les données peuvent être transmises dans la gamme des térahertz jusqu’à 320 mètres à l’air libre. C’est largement suffisant pour assurer la communication entre les stations de base voisines.

LG a précédemment démontré avec succès une technologie de formation de faisceau adaptative qui modifie la direction du signal en fonction des changements de canal et de la position du récepteur.

La normalisation 6G est attendue vers 2025. Environ quatre ans plus tard, la mise en œuvre commerciale des réseaux de sixième génération commencera.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.