Les géants de la technologie propriétaires de médias sociaux, dont Microsoft, Meta * , Alphabet et Amazon, annonceront bientôt de nouvelles mesures pour lutter contre les discours de haine sur les plateformes. Cela se produira lors d’un sommet organisé par l’administration du président des États-Unis à la Maison Blanche.

Source de l'image : d'accord

Source de l’image : d’accord

En parallèle des nouvelles mesures des entreprises, l’administration du chef de l’Etat présentera un paquet d’initiatives fédérales qui permettront de contrer les comportements destructeurs sur les réseaux sociaux. Le fait que les propriétaires des réseaux sociaux révéleront également leurs propres plans a été rapporté par Bloomberg , citant une déclaration officielle de la Maison Blanche et un haut responsable anonyme de l’administration présidentielle. La nécessité de telles mesures est apparue après de nombreux rapports faisant état de la publication de documents destructeurs sur des plateformes publiques, ainsi que d’épisodes très médiatisés de violence contre les minorités raciales et ethniques aux États-Unis.

En particulier, le ministère américain de la Santé et des Programmes sociaux et le ministère de l’Éducation lanceront et financeront leurs propres programmes. L’administration accordera également des subventions aux établissements d’enseignement pour les aider à se remettre sur la bonne voie après une récente série d’incidents alimentés par l’intolérance, y compris de faux rapports d’attentats à la bombe.

Auparavant, les propriétaires de réseaux sociaux américains et russes avaient fait état de mesures visant à lutter contre les discours de haine sur les plateformes. L’administration Twitter a commencé à bloquer les liens vers des contenus illégaux, Facebook * a exclu les groupes potentiellement dangereux des recommandations, les comptes non confirmés n’étaient plus autorisés dans les chats Twitch et Odnoklassniki domestique s’est tourné vers des algorithmes d’intelligence artificielle pour contrer les comportements destructeurs.

* Inclus dans la liste des associations publiques et des organisations religieuses à l’égard desquelles le tribunal a pris une décision définitive de liquidation ou d’interdiction d’activités pour les motifs prévus par la loi fédérale n° 114-FZ du 25 juillet 2002 « Sur la lutte contre les activités extrémistes ». « 

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.