La Maison Blanche a publié le « First Comprehensive Framework for the Responsible Development of Digital Assets », qui liste les conclusions et recommandations des agences fédérales américaines qui étudient cette question depuis six mois.

Source de l'image : Petre Barlea / pixabay.com

Source de l’image : Petre Barlea / pixabay.com

En mars de cette année, le président américain a publié un décret dans lequel il a ordonné une étude approfondie de l’industrie de la crypto-monnaie. En fait, le décret et le concept qui est apparu après lui n’établissent pas de nouvelles normes, mais donnent une idée des mécanismes qui réglementeront le marché de la crypto-monnaie dans le pays. Le document comprend les sections suivantes :

  • Protection des consommateurs, des investisseurs et des entreprises ;
  • Promouvoir l’accès à des services financiers sûrs et abordables ;
  • Promouvoir la stabilité financière ;
  • Promouvoir l’innovation responsable ;
  • Renforcer le leadership financier mondial et la compétitivité ;
  • Lutte contre le financement illégal ;
  • Explorer la monnaie numérique de la banque centrale américaine (CBDC).
Source de l'image : Openclay / pixabay.com

Source de l’image : Openclay / pixabay.com

Le document confirme les pouvoirs des régulateurs, y compris la Securities and Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), pour surveiller le respect de la législation dans le secteur de la crypto-monnaie et recevoir les plaintes des consommateurs. Le département américain du Trésor jouera un rôle actif dans la collaboration avec les institutions financières pour aider à identifier et à atténuer les risques, à appliquer les ordonnances réglementaires et à travailler avec les pays amis des États-Unis dans ce domaine. D’ici la fin février 2023, le Trésor achèvera une évaluation des risques des systèmes financiers décentralisés, et un rapport similaire sur les NFT sera préparé d’ici juillet. L’administration présidentielle, à son tour, devra décider d’étendre ou non la loi sur le secret bancaire aux fournisseurs de services d’actifs numériques.

Enfin, le document soulève la question de l’émission par les États-Unis d’une monnaie numérique officielle, énumérant les avantages de l’initiative en termes de technologie, d’économie, de sécurité et de liberté individuelle. En pratique, pour le moment, il est proposé d’organiser un groupe de travail sous la direction du ministère des Finances, qui évaluera les conséquences possibles de l’émission d’un dollar électronique, ainsi que d’assurer l’échange d’informations avec les partenaires.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.