La société d’État « Roskosmos » rapporte qu’au centre de formation des cosmonautes nommé d’après Yu.A. Gagarine a commencé à tester un système spécialisé de réalité augmentée (RA), qui à l’avenir aidera à effectuer divers travaux dans l’espace.

Source de l'image : Roskosmos

Source de l’image : Roskosmos

Le projet a été nommé « Technologie intelligente de contrôle des opérations manuelles par image vidéo ». Le système est développé par l’Advanced Research Foundation, FSUE VNIIA et Motiv.

Le composant principal du complexe est un casque AR. Au cours du travail, l’intelligence artificielle reconnaît la pièce et les informations et instructions nécessaires à l’exécution des opérations sont affichées sur des lunettes de réalité augmentée. Ainsi, l’astronaute reçoit toutes les données nécessaires sur l’objet et des instructions détaillées étape par étape pour le travail.

On note que la solution permet de combiner trois technologies : la vision artificielle, la réalité augmentée et la conception numérique. Le système se concentre principalement sur les opérations d’assemblage et de préparation de commandes.

« L’utilisation de réseaux de neurones pour résoudre des problèmes de vision artificielle a permis de créer des logiciels capables de reconnaître des objets, des pièces et des unités d’assemblage en temps réel, ainsi que de classer les actions d’un astronaute », indique le rapport Roscosmos.

Lors des premiers essais, le cosmonaute Ivan Vagner assemblait l’instrument scientifique Bubble Dosimeter. Les lunettes, ainsi que dans l’application sur le moniteur de démonstration, affichaient du texte, des conseils graphiques et des cadres de reconnaissance, dans lesquels le système intelligent déterminait les objets. L’astronaute a suivi la séquence d’étapes requise et a réussi à assembler l’appareil.

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez-la avec la souris et appuyez sur CTRL + ENTRÉE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.