L’Association russe des sociétés commerciales et des producteurs d’équipements électroménagers et informatiques (RATEK) a indiqué qu’aucun des détaillants prévoyant de vendre la gamme iPhone 14 n’avait reçu les documents pertinents pour la vente d’appareils. Cela signifie que le chiffre d’affaires légal sur le marché russe de ces smartphones est impossible. Il est rapporté par RBC .

Les détaillants sont tenus d’obtenir « des certificats, des déclarations, ainsi qu’une notification spéciale sur les caractéristiques des moyens de cryptage (cryptographiques) et des biens de l’UEE ou la conclusion du Centre pour l’octroi de licences, la certification et la protection des secrets d’État du FSB », les rapports de publication.

Auparavant, les fabricants eux-mêmes ou leurs entités juridiques russes officielles étaient impliqués dans l’obtention de ces documents. Cependant, après la suspension des livraisons, le gel des activités en Fédération de Russie et la légalisation des importations parallèles, les détaillants de Russie ou de la CEI ont commencé à le faire. Cependant, RATEK n’a pas entendu dire que l’un d’entre eux avait reçu la documentation nécessaire.

Dans les commentaires de RBC, un représentant de M.Video-Eldorado a noté que le détaillant prévoyait de recevoir les documents nécessaires avant le début des ventes, dont la date de début n’a pas encore été annoncée. Le représentant de Wildberries a également répondu, il a déclaré que les smartphones de la gamme iPhone 14 ne sont pas encore vendus sur le marché.

Il est intéressant de noter que les risques d’acheter un appareil qui n’a pas reçu la documentation nécessaire ne concernent pas seulement les vendeurs, mais également les acheteurs. Ces derniers s’exposent à une amende de trois à cinq mille roubles. Ils perdront également leur smartphone – il sera confisqué. Si le smartphone est confisqué à une personne morale, le montant de l’amende peut être compris entre 60 et 300 000 roubles.

Cependant, il sera difficile de se heurter à de telles amendes et à la confiscation d’appareils – des combinés «gris» sont vendus en Russie et leurs utilisateurs ne sont pas condamnés à une amende. Les vendeurs, qui sont pour la plupart des entrepreneurs individuels, ne sont pas non plus sanctionnés. « La responsabilité de nombreuses structures administratives n’est tout simplement pas prévue », souligne Yury Fedyukin, associé directeur d’Enterprise Legal Solutions, dans un commentaire à RBC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.